Placer ses fiches produits sur des positions stratégiques peut s’avérer être une stratégie extrêmement positive en référencement.  De plus, elle affiche un retour sur investissement bien  plus important que du positionnement sur des termes génériques. La raison en est simple : un internaute qui tape, dans un moteur de recherche, la dénomination exacte d’un produit sait ce qu’il veut. Les chances de canaliser un trafic en forte intention d’achat sont donc bien plus importantes que sur des requêtes généralistes, qui représentent des volumes incomparables, mais qui drainent du trafic moins qualifié, et se révèlent toujours très concurrentielles.

Conseil N°1 : soigner les descriptions de ses produits

Inutile de répéter les termes à outrance. Si la structure de votre contenu est bonne, les termes importants seront par eux-mêmes mis en avant correctement. Le plus important sera donc de produire un contenu rédactionnel assez étoffé, avec un vocabulaire riche en synonymes et expressions équivalentes centrées sur l’objet concerné. Google, pour ne parler que de lui, associe des termes comme étant proches. Une boutique qui propose à la vente des VTT et choisirait de se placer sur le mot clef « VTT » aurait intérêt à déployer tout le vocabulaire de la niche (vélo, enduro, de descente, VTC, etc). Pour le placement des fiches produits, l’utilisation d’un champs lexical approfondi et conforme à la nature de chaque produit vendu est encore plus important, dans la mesure ou l’objectif ici est de canaliser un trafic de longue traine très qualifié.

Le plus importants ici, et c’est un conseil bien connu en SEO qui se trouve pourtant encore souvent bafoué, c’est encore de rédiger soi-même ses descriptions de produits, et de prendre garde à l’unicité de ses textes.

Conseil N°2 : Bien penser le maillage interne.

Votre boutique en ligne compte plusieurs milliers de pages indexées ? Si aucun maillage de liens internes n’a été fait, vous perdez probablement beaucoup en référencement naturel, en n’y accordant pas sa valeur réelle.

  • L’idée est de lier les pages de votre site les unes aux autres intelligemment. Ce qu’il faut comprendre, c’est que le maillage interne permet de dire aux robots de Google :  » la page qui parle de telle chose, c’est celle ci ».

Répéter cette opération, en utilisant par exemple des champs de produits proches liants les fiches produits les unes aux autres est une bonne stratégie. Veillez tout de même à lier des pages qui sont proches en termes de champs lexical : c’est en liant avec les bonnes ancres des pages susceptibles d’être confondues par les moteurs de recherche, que l’on sera en mesure de trouver une interprétation de ses fiches produits cohérentes dans les pages de résultat de Google.

  • On parle souvent de l’intérêt d’ajouter un blog à une boutique en ligne. C’est qu’en plus de fournir du contenu nouveau régulièrement, une section blog permet de générer des liens internes en quantité. Ouvrir un blog, parler de ses produits, de ses gammes, des nouveautés, permet de créer des liens internes de grande qualité, parce qu’insérés dans des paragraphes de textes.

Conseil N°3 : Créer quelques liens vers chaque fiche produit

On est ici dans une logique de travail de longue traine qui s’exerce toujours en complément d’une action générale de référencement. Si la construction de liens est important de tous points de vue pour le référencement, elle peut être très efficace et pour pousser ses fiches produits. Se placer sur la dénomination exacte d’un produit est généralement une chose assez aisée (sauf secteurs ultra concurrentiels bien évidement).

Pour référencer des pages internes, il est possible d’utiliser plusieurs stratégies.

  • Les supports qui autorisent la création de liens vers des pages internes ne sont pas nombreux, mais restent assez faciles à exploiter. Il s’agit des blogs qui autorisent les liens ancrés en commentaires sans no-follow, par exemple, les communiqués de presse, certaines annuaires « premium » ou encore les billets de blog sponsorisés.

Ce travail de liage ne sera efficace qu’à la seule condition que les deux premiers conseils soient respectés à la lettre. Mais il ne fait aucun doute que ces trois points appliqués permettront de placer les fiches produits d’un site e-commerce sur de nombreuses requêtes très qualifiées !

Partager: